L'ALISCA EN BREF

Fondée en 1997, l'association regroupe tous les diplômés du Groupe ISCAE : Cycle normal, Grande Ecole , MBA , Mastères , Doctorat , Expertise comptable, Cycle supérieur de gestion, Cycle de commerce international.

Chaque mois, découvrez le portrait d'un(e) diplômé(e) de l’ISCAE. 

Soufiane ALAMI, né à Rabat, est lauréat du Groupe ISCAE, cycle Normal, option finances – comptabilité, promotion 2000. 

 

Tenté par la poursuite du cycle d’expertise comptable en France, il s’essaya pendant 2 ans à l’INTEC et obtint le DECF. Mais l’appel du pays fut plus criant, Soufiane décida de s’installer dans sa ville d’enfance  AGADIR et poursuivit un parcours plutôt atypique dans le secteur de  l’agriculture.

Aussitôt arrivé au Maroc vers la fin de 2002, il entama la restructuration et la modernisation de l’exploitation familiale et s’associa avec un ami agronome dans l’exploitation d’une autre ferme maraîchère. 

C’est en 2005 qu’il rencontre son actuel associé et ami, et qu’il décident de fonder AGRIDATA CONSULTING (www.agridata-consulting.com) , l’une des premières sociétés marocaines d’édition de logiciels agricoles. 

De 2006 à 2016, la jeune start up, a œuvré à construire sereinement mais surement sa notoriété en tant qu’acteur majeur de l’écosystème de l’édition informatique métier.

Et puisque le dur labeur finit toujours par payer , AGRIDATA réussit en 2016 une levée de fonds importante auprès de l’OCP Innovation Fund for Agriculture et confirma son positionnement en temps que leader marocain de l’IT agricole.

Soufiane a contribué aux négociations avec le fonds et a piloté l’opération sur les aspects  comptable et juridique. 

AGRIDATA a reçu plusieurs distinctions, notamment le trophée de l’innovation à fort impact social du forum Afrique développement de Attijariwafa Bank 2015 et a été classée dans le Top 10 des innovations agricoles dans le monde par la Future Agro Challenge (1ère au Maroc et en Afrique) 

Soufiane est marié et père d’un petit garçon. Il s’intéresse à la permaculture (agriculture traditionnelle )  et en a fait son occupation principale extra-professionnelle .

L'interview

Quelles études avez-vous suivi à l’ISCAE ?

Le Cursus du Diplôme National de l’ISCAE (Option Finance,Comptabilité)

Quel est votre meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir est le jour de la remise des diplômes où nous étions tous réunis pour la prise de photo ultime, celle qui allait immortaliser une expérience collective de 4 années de vivre ensemble. 

Je mets l’accent sur le vivre ensemble, car il faut bien avoir à l’esprit qu’il y a l’ISCAEISTE Interne et l’ISCAEISTE externe, et comme je faisais partie de cette minorité de « happy few » d’internes qui ont partagé tant de bons souvenirs, la photo collective a été en quelque sorte un catalyseur de tous mes souvenirs à l’ISCAE.

Avez-vous gardé des contacts avec des anciens de votre promotion ?

Etant installé à Agadir, et comme la majorité de mes camarades sont concentrés dans l’axe Rabat – Casablanca, il m’est difficile de les rencontrer régulièrement.

Ceci étant, je garde bien évidemment contact avec mes anciens amis et nous ne ratons pas l’occasion de nous réunir à chaque fois que l’opportunité se présente.

Que vous ont apporté vos études dans votre parcours professionnel ?

Intuitivement, je dirais que la première chose que nos études à l’ISCAE nous ont procuré c’est l’« éclectisme », cette capacité à être polyvalent et performant.

Et je fais ici un clin d’œil à toute ma promotion en les rappelant le souvenir du premier discours de Mr Mrabet, alors Directeur de l’ISCAE qui fut le premier à nous parler de cette posture philosophique que nous étions sensés adopter dans nos vies futures .

Quelle image avez-vous de l’ISCAE aujourd’hui ?

Une référence nationale …. L’icône de l’excellence marocaine en terme d’écoles de commerce. 

Quel message avez-vous à transmettre aux nouveaux lauréats de l’ISCAE ? 

Si je venais à résumer ma pensée, je leur dirais simplement : «Osez entreprendre » et prenez le risque de monter votre propre entreprise.

De par mon expérience, je suis convaincu que notre pays offre d’excellentes opportunités d’entreprenariat. Il faut juste sortir des sentiers battus et aller vers des secteurs d’activités différents.

Je leur dirais que vous avez une grande capacité de création de valeur et de richesse, qu’elle n’attend qu’à être exploitée dans des projets stimulants et innovants.

Aussi, je leur dirais qu’il faudrait profiter de ce foisonnement de structures de financement ( capital risqueurs , fonds d’investissements .. ) qui ont vu le jour au Maroc et qui n’attendent qu’à des jeunes lauréats comme vous , leur présenter des projets innovants et inclusifs pour les financer .

Pourquoi avoir opté pour l'entrepreneuriat au lieu du salariat ? 

Sans hésitation, je dirais que c’est mon envie de liberté qui a primé sur ma rationalité post estudiantine.

Je ne dirais pas qu’il s’agit d’un choix facile, exempt de sacrifices... mais c’est assurément un moyen de développement personnel inouï, qui forge une personnalité et une culture du risque qui ne laisse pas de place à le peur du lendemain. 

Que faut-il qu'un ISCAEISTE puisse développer comme compétences pour se lancer dans l’entrepreneuriat ? 

L’entreprenariat exige une seule chose en vérité : croire en son idée.

Mais aussi, être rigoureux, persévérant et surtout avoir la faculté de prendre des décisions rapidement et intelligemment.

Ensuite, je pense que les autres compétences managériales sont inscrites dans l’ADN de l’ISCAEISTE de par son excellente formation.